DU Le suicide : comprendre, prévenir, accompagner

  • Composante:
    • UFR INSTITUT HUMANITES SCIENCES ET SOCIETES
  • Type de diplôme: Diplôme d'université
  • Domaine: Sciences humaines et sociales
  • Mention: Le suicide, étude théorique et clinique
  • Durée 1 année universitaire
  • Formation continue
  • Formation à distance: Non

Présentation et compétences visées

Présentation

Éclairer la problématique du suicide d’un point de vue théorique et clinique et apporter des outils favorisant le dialogue entre les différents partenaires concernés par la prévention, la prise en charge et l’accompagnement des personnes à risque suicidaire.

Il s’agira essentiellement de : connaître les mécanismes psychiques en jeu dans l’acte suicidaire comprendre les enjeux subjectifs des situations dites “ à risque ”situer le rapport de l’acte à l’angoisse définir le cadre des interventions possibles pour des actions de prévention approfondir l’étude des phénomènes suicidaires dans leurs aspects multiples acquérir des compétences pour la prise en charge médicale, psychologique et sociale des suicidants.

 

Le nombre de suicides et de tentatives de suicide en France et dans le reste de l’Europe, reste aujourd’hui particulièrement préoccupant. Chaque année, en France, près de 220000 personnes font une tentative de suicide et environ 11 000 en meurent. C’est la première cause de décès chez les jeunes adultes de 25 à 34 ans (20, 6% du total des décès). Le suicide est la 2e cause de mortalité chez les 15-24 ans, et les tentatives de suicide se multiplient de façon très préoccupante chez les adolescents.

Il n’y a pas vraiment de “ recette miracle ” pour prévenir les risques suicidaires. Cependant le travail de prévention est possible, s’il est envisagé à partir du paradoxe selon lequel certains sujets cherchent dans la mort une solution à la vie. Ce diplôme, tout en s’appuyant principalement sur l’expérience clinique de la psychanalyse, offre aussi une ouverture pluridisciplinaire. Il apporte des éléments qui permettent de s’orienter et d’évaluer les situations à risque.

Les questions sont multiples : quels sont les mécanismes psychiques qui sont à l’œuvre ? Quelles sont les coordonnées qui déterminent les actes suicidaires ? Quelles sont les barrières qui peuvent protéger le sujet de la tentation du suicide ? Quels comportements dits “ à risques ” sont à mettre en rapport avec la problématique du suicide ? Qui tue-t-on lorsqu’on se suicide ? Soi-même ou l’autre en soi ? Quel est le sens du suicide ? Quelles significations a-t-il pour le sujet suicidant ?

Pour les personnes de l’entourage, l’acte suicidaire paraît incompréhensible et douloureux. Il les renvoie à leur impuissance, et les pousse à s’interroger sur leur propre rapport à la vie et à la mort, à la séparation et au deuil. Les comportements dont on peut penser qu’ils fonctionnent comme des équivalents suicidaires (addictions, automutilations, scarifications…) seront également abordés.

En abordant ces questions, cette formation peut aider les professionnels à construire des points de référence pour surmonter les impacts que les actes suicidaires produisent tant sur le plan individuel que collectif.

Les données chiffrées sont issues d’une enquête de l’INSEE (2010), du site du centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Inserm (2010) et de l’institut de veille sanitaire, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (2011).

Objectifs

Aider les professionnels à construire des points de référence pour surmonter les impacts que les actes suicidaires produisent tant sur le plan individuel que collectif !

Éclairer la problématique du suicide d’un point de vue théorique et clinique et apporter des outils favorisant le dialogue entre les différents partenaires concernés par la prévention, la prise en charge et l’accompagnement des personnes à risque suicidaire.

Compétences visées

Connaître les mécanismes psychiques en jeu dans l’acte suicidaire

Comprendre les enjeux subjectifs des situations dites “ à risque ”

Situer le rapport de l’acte à l’angoisse

Définir le cadre des interventions possibles pour des actions de prévention

 Approfondir l’étude des phénomènes suicidaires dans leurs aspects multiples

Acquérir des compétences pour la prise en charge médicale, psychologique et sociale des suicidants.

Admission

Pré-requis nécessaires

Bac +3 requis

Capacité d'accueil

30

Etablissement

Etablissement

Lieux de formation