DIU - Pharmacie - Plantes et champignons toxiques

  • Composante:
    • Faculté de Pharmacie de Paris
  • Type de diplôme: Diplôme d'université
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé
  • Niveau d'étude visé: BAC +2
  • Formation initiale
  • Formation continue

Présentation et compétences visées

Présentation

Niveau requis en entrée : BAC+3 ou équivalent

Durée de la formation : 100 heures réparties sur 1 année universitaire - 5 modules de 20h

  • Cours magistraux : 10 heures
  • Travaux dirigés : 10 heures
  • Travaux pratiques : 80 heures

Forme de l'enseignement : Enseignement en présentiel

Diplôme cohabilité avec l'université Paris Sud

Nous proposons une formation à orientation pratique destinée aux pharmaciens, médecins, vétérinaires, préparateurs, autres scientifiques souhaitant s’initier et /ou se perfectionner dans la reconnaissance des champignons et des végétaux pouvant être à l’origine de diverses toxicités et qu’il est possible de rencontrer en Ile de France.

La mode actuelle du retour à la nature, de la cueillette de végétaux et champignons sauvages destinés à la consommation familiale avec des sous-entendus erronés quant à l’innocuité des produits naturels, rendent une telle formation indispensable dans une perspective élargie d’éducation du public. Ainsi, les intoxications par plantes sont la cause de 4,1 % des appels auprès des centres antipoison, tous âges confondus (3 384 appels en 2002 auprès des centres antipoison d’Angers, Marseille, Paris et Toulouse) dont 90% concernant un enfant de moins de 13 ans. Concernant les champignons, les vagues d’intoxications atteignent plusieurs centaines de cas d’intoxications par an en France Ainsi, l’InVS a recensé 664 cas en 3 semaines en 2012 dans les régions Rhône-Alpes, Pays de Loire et Aquitaine, 546 cas entre le 1er juillet et le 6 octobre 2013.. Nous pouvons souligner qu’environ 10% des intoxications dues à l’Amanite phalloïde, une espèce mortelle fréquemment rencontrée (et confondue) en Ile-de-France, se terminent par un décès.

Au cours de séances d’enseignements intégrés et d’activités pratiques en salle et sur le terrain, les stagiaires aborderont des aspects théoriques comme la systématique botanique et mycologique actualisées, des éléments de toxicologie (selon les modes d’ingestion, inhalation ou contact cutanés), de chimiotaxonomie, etc…; l’accent sera mis sur les compétences pratiques en matière de détermination et de reconnaissance grâce à l’utilisation de différentes méthodes.

Objectifs

L’objectif est d’atteindre une autonomie dans la diagnose assortie de solides connaissances scientifiques permettant aux différents professionnels d’améliorer leur communication en direction du grand public.

Responsable(s)

Chapeland-Leclerc Florence

Responsable du diplôme

Email : florence.leclerc @ parisdescartes.fr

Michel Sylvie

Responsable du diplôme

Etablissement

Etablissement