Licence Physique (L2) parcours Medphy

  • Composante:
    • DEPARTEMENT DE FORMATION L1-L2 DE SCIENCES EXACTES
    • UFR PHYSIQUE
  • Type de diplôme: Licence (LMD)
  • Domaine:
    • Sciences, Technologies, Santé
    • Sciences, Technologies, Santé
  • Mention: Physique
  • Niveau d'étude visé: BAC +3
  • Durée 1 an
  • 180 crédits ECTS
  • Formation initiale
  • Formation continue

Présentation et compétences visées

Présentation

La Physique à Paris Diderot couvre un domaine allant de l’infiniment petit (les particules élémentaires qui constituent les atomes) à l’infiniment grand (structure et évolution de l’Univers et de ses constituants), en passant par tous les états de la matière. Comme toute discipline enseignée à l'Université, la Physique nous « apprend à apprendre »: elle nous fournit la culture scientifique et les méthodes d'analyse qui permettent à la fois le regard critique et la prise d'initiative, des qualités essentielles pour toute évolution professionnelle

Notre Licence présente de nombreuses spécificités :

  • Un lien fort avec la recherche dans tous les domaines de la Physique et de ses interfaces (mathématiques, chimie, informatique, biologie). Les enseignant-chercheurs de la Licence travaillent dans une quinzaine de laboratoires, couvrant toutes les thématiques à la pointe de la recherche.
  • Une pédagogie mettant l'accent sur la participation active des étudiants, en favorisant le travail en petits groupes et la prise d’initiative. Nous associons cette pédagogie à un suivi personnalisé des étudiants afin d’éviter les décrochages.
  • Une promotion à taille humaine (capacité d’accueil : 118 néo-entrants sur ParcourSup), permettant des interactions efficaces entre étudiants et enseignants. Un bâtiment spécifique est dédié à la Physique, où se rassemblent laboratoires de recherche, salles de travaux pratiques/travaux dirigés, services administratifs et lieux de vie étudiants.
  • Des enseignements optimisés pour une progression rapide, sur la base d’un tronc commun robuste permettant les réorientations en Mathématiques et en Chimie. Des enseignements spécifiques « Méthodologie et Outils Mathématiques pour la Physique ») ont été créés sur les trois premiers semestres de la Licence, pour aider à franchir le cap de la transition Lycée-Université. En effet, chaque étudiant doit pouvoir faire le lien à tout moment entre les concepts physiques et les outils mathématiques qui les sous-tendent.
  • Une grande variété des formes d'enseignements qui mêlent approches théoriques, expérimentales et numériques, enseignements sur projets, etc.
  • Une exigence de niveau qui permet d'offrir les meilleurs débouchés à nos étudiants (98% d’insertion professionnelle post-master, cf section “Et après”). Cette exigence porte notamment sur la maîtrise des outils mathématiques (voir rubrique « Admissions »).

 

Les deux premières années de la Licence visent à acquérir une solide compréhension des divers domaines de la physique classique (mécanique, optique, transferts d’énergie et de matière, électromagnétisme,  électricité, ondes et  vibrations...) et des disciplines connexes (mathématiques, chimie, informatique). En particulier, le premier semestre s’appuie sur un socle pluridisciplinaire commun, permettant l’orientation en Physique, Mathématiques ou Chimie à l’issue du premier semestre.  La troisième année de Licence se focalise quant à elle sur la physique moderne (physique quantique, relativité, thermodynamique et physique statistique, physique contemporaine…). Toutes les années s’accompagnent de projets ambitieux (projets expérimentaux et numériques, projets préprofessionnalisants, nanosatellite étudiant) et d’enseignements transverses variés (anglais, ouverture sur le monde socio-économique, enseignement libres, outils bureautiques et informatiques…). Nous favorisons également la mobilité internationale dès la 3ème année de licence via nos accords ERASMUS et hors Europe.

 

Savez-vous comment fonctionne notre Licence, et si elle correspond à votre projet d’orientation ? 

 Licence de Physique et orientation : questions / réponses

 

 

 

Compétences visées

Notre Licence constitue avant tout une formation « par » la Physique et pas simplement « pour » la Physique. Elle permet ainsi d’acquérir un grand nombre de compétences disciplinaires, préprofessionnelles et personnelles qui permettent une insertion professionnelle rapide et de qualité. Citons notamment:

Compétences disciplinaires générales :

  • Manipuler les mécanismes fondamentaux à l’échelle microscopique, modéliser les phénomènes macroscopiques, relier un phénomène macroscopique aux processus  microscopiques.
  • Manipuler les principaux outils mathématiques utiles en physique; mobiliser les concepts fondamentaux pour modéliser, analyser et résoudre des problèmes de physique.
  • Identifier et mener de façon autonome les différentes étapes d’une démarche expérimentale.
  • Exploiter des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique; interpréter des données expérimentales pour envisager leur modélisation.
  • Utiliser un langage de programmation, savoir développer une simulation numérique.

Compétences préprofessionnelles :

  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto-évaluer et se remettre en question pour apprendre.
  • Travailler  en équipe autant qu’en situation d’autonomie et de responsabilité, au service d’un projet.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel.
  • Identifier et situer les champs professionnels en relation avec les acquis de la Licence, ainsi que les parcours possibles pour y accéder.

Compétences personnelles :

  • Autonomie et capacité d’initiative.
  • Esprit critique, rigueur et capacité d’analyse.
  • Communiquer en français et en anglais, être à l’aise à l’écrit comme à l’oral.
  • S'organiser individuellement, gérer son temps et ses priorités.
  • Capacité de rédaction, d’argumentation et de synthèse.
  • Maîtrise des outils numériques.

 

Responsable(s)

Roucelle Cécile

Responsable de la mention de licence


Tél : 01 57 27 60 86

Email : roucelle @ apc.in2p3.fr

Charon Yves

Responsable de formation L1/L2 MedPhy

Université Paris Diderot - Bâtiment Condorcet - Bureau 249A
Case courrier 7015 - 4 rue Elsa Morante
75205 PARIS Cedex 13
Tél : 01 57 27 61 17

Email : charon @ imnc.in2p3.fr

Admission

Pré-requis nécessaires

 

Au-delà des attendus nationaux communs à toutes les licences de physique, il est important d’ajouter que les outils mathématiques tiennent un rôle majeur dans notre formation, à un niveau d'exigence élevé. Un bon niveau en mathématiques de Terminale S est donc requis, en parallèle du bon niveau naturellement demandé en Physique. 

Nos statistiques montrent que les étudiants ayant une moyenne supérieure à 12 en Mathématiques et en Physique au Lycée ont plus de 50% de chances de valider leur L1 en une seule année, et cette probabilité devient proche de 100% pour les étudiants ayant une moyenne supérieure à 15. A contrario, avec une moyenne inférieure à 9 en Mathématiques et en Physique au Lycée, la probabilité de valider le L1 en un an est extrêmement faible. Elle l'est également pour les néo-bacheliers issus d'une filière autre que la filière S (statistiques réalisées sur l'ensemble des néo-entrants 2015-2016, tous lycées confondus).

Il est de plus démontré que les étudiants présents et motivés réussissent : les taux de réussite sont bien meilleurs si l'on ne considère que les étudiants qui suivent les cours jusqu'à la fin de l'année et qui se présentent à l'ensemble des épreuves. Ceci implique un engagement personnel très soutenu pendant toute la durée du parcours, et ce dès la toute première semaine d'enseignement.

 

 

Et après

Poursuite d'études

La Licence de Physique est une formation exigeante qui offre une vaste palette de débouchés au plus haut niveau : Masters à dominante "Physique fondamentale" ou "Physique appliquée", Écoles d'Ingénieur, formations aux métiers et concours de l'enseignement, Licences Professionnelles, etc...

De très nombreuses spécialités de master sont offertes à Paris Diderot, couvrant toutes les thématiques de la Physique et de ses applications :

 Acoustique et Fluides (Recherche & Pro)

 Astronomie, Astrophysique, Ingénierie Spatiale (Recherche & Pro)

 Concepts Fondamentaux de la Physique (Recherche)

 Dispositifs quantiques (Recherche)

 Noyaux, Particules, Astroparticules, Cosmologie (Recherche)

 Systèmes biologiques et concepts physiques (Recherche)

 Systèmes Complexes (Recherche & Pro)

 Ingénierie Physique des Energies (Pro)

 Didactique des Sciences Expérimentales (Recherche)

 Méthodes Physiques en Télédétection (Recherche)

 Systèmes Spatiaux de Navigation et de Télédétection (Pro)

 Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation (Recherche & Pro)

 

Ces parcours sont souvent co-habilitées avec d'autres universités (UPMC, Paris-Saclay) : certains sont des parcours internationaux (enseignements en anglais et/ou partiellement à l'étranger), et plusieurs sont des parcours professionnels effectués en apprentissage par alternance (contrat d'un an dans une entreprise du domaine, en parallèle des cours à l'Université).

L'Université propose également plusieurs L3 professionnels, sélectifs, accessibles après la 2ème année de Licence :

 L3 Pro Analyse des Matériaux

 L3 Pro Biophotonique

 L3 Pro Techniques Physiques des Energies

Ces parcours fonctionnent sur le principe de l’apprentissage en alternance, où l’étudiant bénéficie d’un contrat salarié d’un an en parallèle de ses enseignements à l’Université. Bien au-delà d’une formation technique, ces L3 Pro permettent à chaque étudiant d’acquérir tous les fondamentaux nécessaires pour une compréhension intelligente de son secteur d’activité, et donc pour son évolution professionnelle vers des postes de cadre, d’ingénieur, de manager. Ce type de profil est très recherché par les entreprises et permet une insertion professionnelle très rapide et de qualité.

Mentionnons enfin qu’il existe de nombreuses possibilités pour entrer en Ecole d’Ingénieur, quel que soit le parcours suivi en Licence de Physique. Pour une intégration en Ecole d’Ingénieur à la fin du L3, et parfois dès le L2, il existe des possibilités de recrutement sur dossier + épreuves orales dans de nombreuses écoles. Les étudiants peuvent également candidater aux écoles les plus sélectives via des concours communs réservés aux universitaires, en L3, comme le concours GEI (Ecole Polytechnique, ESPCI, Institut d’Optique, Supaero, Mines/Ponts/Telecom, ENSTA…) ou le concours CASTing (Ecoles Centrales, Supelec). Comme le démontrent chaque année plusieurs de nos étudiants, le haut niveau d’exigence de la Licence de Physique assure une formation appropriée pour réussir l’intégration dans les écoles les plus prestigieuses. Il est également possible d’accéder dès la fin du L2 à l’Ecole d'Ingénieur Denis Diderot (EIDD). Cette école propose une formation d’ingénieur solide et généraliste, un savoir-faire informatique de haut niveau, et une spécialisation progressive vers trois spécialités : Architecture des systèmes physiques, Matériaux et Nanotechnologies, et Informatique.

 

 

Insertion professionnelle

Les statistiques* démontrent un taux d'insertion professionnelle de 98%, six mois après la validation d'un master de Physique à Paris Diderot (59% recrutés sous contrat doctoral pour une formation à Bac+8, 35% directement recrutés en Contrat à Durée Indéterminée, et 7% recrutés en Contrat à Durée Déterminée). Les emplois exercés correspondent à des statuts de cadres à 94%, et de professions intermédiaires à 6%.

Les compétences développées au cours du cursus sont en effet celles que tout employeur recherche : autonomie, rigueur, analyse et esprit critique, communication, initiative, travail en équipe, dynamisme, etc. Nos formations permettent donc tout aussi bien une insertion dans le monde académique (recherche / enseignement secondaire ou supérieur) que dans les entreprises (grands groupes / PME / bureaux d'études), ou encore dans les administrations privées et publiques (Etat et collectivités territoriales).

Secteurs d'activités

L'adéquation emploi-formation est évaluée* à 89% par les diplômés, une grande partie des recrutements faisant intervenir un lien direct avec la Physique et ses applications :

- les métiers de l'énergie et de l'environnement

- l'industrie automobile/aéronautique/spatiale

- les systèmes d’information et de communication

- les matériaux et nanotechnologies

- la recherche fondamentale et/ou la recherche & développement

- l'enseignement et la communication scientifique ou technique

Une partie des recrutements se fait également dans des secteurs d'activité connexes : par exemple, les physiciens sont très prisés dans les métiers de l'informatique et dans les banques, du fait de leurs capacités d'analyse mathématique et de programmation. Il leur est également possible de travailler dans les métiers de la santé : la médecine moderne fait en effet intervenir un grand nombre d'instruments de diagnostic, d'imagerie et de thérapie, qui sont conçus et développés par des physiciens.

*Sources ; Observatoire de la Vie Etudiante (OVE  Paris Diderot)

Etablissement

Etablissement

Lieux de formation