Master mention Droit parcours Droit des activités numériques

  • Composante:
    • UFR de droit, sciences politiques et sociales
  • Type de diplôme: Master (LMD)
  • Domaine: Droit, Economie, Gestion
  • Mention: Droit
  • Parcours type(s):
    • Droit des activités numériques
  • Niveau d'étude visé: BAC +5
  • Durée 1 an
  • Formation initiale
  • Formation à distance: Non

Présentation et compétences visées

Présentation

Le numérique est au cœur de toutes les problématiques juridiques actuelles tant au niveau national qu'européen et international. Il requiert une approche pluridisciplinaire associant tant les SHS que les autres disciplines scientifiques. Il impose que chaque citoyen ou entreprise acquiert des compétences professionnelles maitrisant l'outil technologique mais sache également gérer son environnement professionnel en assurant la protection de ses données à caractère personnel mais aussi en étant capable de protéger le savoir-faire de son entreprise ou ses secrets, y compris ceux de la puissance publique. Maitriser les règles de confidentialité et de secret par l'outil numérique impose un savoir-faire juridique pluridisciplinaire (droit des contrats, droit de la distribution, les règles de propriété intellectuelle, le droit du travail, le droit fiscal et le droit international privé).Comme toute révolution technologique il convient enfin de diffuser le savoir de nouvelles matières qui visent à répondre aux nouvelles problématiques de la cybersécurité, des enjeux des blockchains, des droits et logiciels prédictifs et du codage informatique.  Les partenariats avec les collectivités locales, les juridictions (telles que le tribunal administratif et le TGI de Bobigny) pourraient permettre de renforcer les liens institutionnels déjà existants et permettre ainsi de contribuer à améliorer l'offre de stage pouvant ensuite déboucher sur de vrais projets professionnels.

Compétences visées

Tous les métiers ouverts sur le numérique. Les principaux secteurs des numériques visés qui embauchent actuellement qui sont ceux des secteurs du cloud computing, des mégadonnées (big data), de la cybersécurité et des objets connectés qui peinent à trouver des compétences. Le vrai défi du master sera de s'adapter aux nouveaux emplois qui émergent en phase avec les nouvelles techniques liées à la montée en puissance de l'intelligence artificielle.  Aussi les connaissances en droit permettront aux étudiants diplômés d'avoir un cadre juridique maitrisé de ces nouveaux domaines d'intervention. Il s’agit également de préparer les métiers traditionnels du droit (notaire, avocat, magistrat, huissiers, juristes d’entreprise…) à cette nouvelle réalité numérique comme objet du droit et comme outil de travail.

 

Responsable(s)

Cammilleri Anne

Co-responsable du Master mention Droit parcours Droit des activités numériques

Mekki Mustapha

Co-responsable du Master mention Droit parcours Droit des activités numériques

Et après

Poursuite d'études

Tous les métiers sont visés, le numérique étant une préoccupation transversale. Cela va des professions du droit (notaire, magistrat, avocat, huissier, juristes d’entreprise…) aux professions détachées du droit (assurance, banque, grande distribution, sécurité). Le marché des legaltech est bien entendu une cible de premier rang ainsi que les services publics de l'Etat ou des collectivités locales.

Etablissement

Etablissement