MASTER Sciences du langage - Spécialité : Signes, discours et monde contemporain

  • Composante:
    • Sciences humaines et sociales
  • Type de diplôme: Master (LMD)
  • Domaine: Sciences humaines et sociales
  • Mention: SCIENCES DU LANGAGE
  • Spécialité: SIGNES, DISCOURS ET MONDE CONTEMPORAIN
  • Niveau d'étude visé: BAC +5
  • Durée 2 ans
  • 120 crédits ECTS
  • Formation initiale
  • Formation continue

Présentation et compétences visées

Présentation

Les étudiants des spécialités SDMC acquerront une compétence dans le domaine de l’étude des pratiques langagières en société, considérées tant du point de vue sociolinguistique que discursif et sémiologique. Pris dans leurs contextes de production particuliers et réels, plus ou moins larges (société, ville, entreprise, échange verbal, etc.), les discours seront appréhendés dans leur complexité, à la fois comme moteurs et produits des pratiques sociales et professionnelles. Plus que comme un instrument de communication, le langage sera envisagé dans ses dimensions sociales, symboliques et pragmatiques et on prendra en compte la dynamique dans laquelle il entre avec d’autres pratiques sociales dans des espaces sociaux divers (familiaux, institutionnels, professionnels, scolaires, politiques, médiatiques, etc.).

Objectifs

La spécialité SDMC étant orientée vers la recherche, de nombreux étudiants poursuivront leurs études en doctorat, notamment dans les domaines de la sociolinguistique, de l’analyse du discours et de la sémiologie. Mais cette formation a également pour objet de préparer les étudiants à toutes les professions ayant à traiter des pratiques langagières, orales, écrites ou non verbales : outre les métiers de la communication, cette formation prépare à l’appréhension des discours (analyse, conseil et aide à la décision) dans les domaines des médias, des institutions régionales, nationales et internationales, de l’éducation et de l’enseignement, de la psychologie, de la médecine, de l’expertise en sciences humaines et sociales, des organisations non gouvernementales et des associations, des départements « digital et social » des entreprises, etc. Plus précisément, dans les entreprises, l’expertise discursive, sociolinguistique et sémiologique de chargés d’étude peut être mise à profit dans le cadre de la gestion des ressources humaines (lutte contre la discrimination dans le discours, soutien de la parité et de l’égalité plus généralement, « critical incident research and management », etc.). Dans le domaine des institutions, les savoirs et savoir-faire acquis peuvent être exploités dans le cadre d’études de politique et de planification linguistiques, apporter des réponses à des questions liées aux apprentissages scolaires, à l’enseignement des langues, ou à la traduction et l’interprétation de documents et à la médiation linguistique et culturelle. Cette formation peut également mener vers les métiers de la documentation (travail en centre de documentation, information documentaire).

Compétences visées

On peut distinguer trois types de savoirs et de savoir-faire à acquérir :

  • la connaissance des cadres et des concepts liés aux différentes approches « en discours » (sociolinguistique, anthropologie du langage, analyse du discours, sémiologie, etc.) qui seront appréhendés d’un point de vue théorique et méthodologique ;
  • la manipulation de techniques dans deux phases essentielles de la recherche, à savoir l’enquête/la constitution de corpus et l’analyse : d’une part, des enseignements pratiques (enquêtes, recueil de données, manipulations de logiciels, pratiques documentaires, techniques audio et vidéo, etc.) seront proposés aux étudiants afin d’expérimenter concrètement le travail de recherche ; d’autre part, une série de méthodes d’analyse des discours (verbaux et non verbaux) sera abordée (analyse énonciative, interactionnelle et conversationnelle, sémiologique, outils informatiques pour la linguistique de corpus, etc.) ;
  • l’analyse effective de discours dans des contextes sociaux en lien aux problématiques contemporaines : pratiques professionnelles et électroniques, genre, urbanisation, migration, pratiques identitaires de groupes, langues minoritaires, médias, idéologies, scolarisation, etc. 

Davantage dans le domaine du savoir-être, il ne s’agira pas d’assimiler les aspects d’une communication la plus efficace possible, mais de construire un regard critique et distancié et de s’interroger sur ce que le discours peut nous apprendre sur différents types de relations, dont des relations inégalitaires (de genre, générationnelles, sociales, ethniques, etc.) et sur leurs causes. On examinera les façons dont le discours contribue à construire ces inégalités, mais aussi les manières dont il peut y remédier.

En M2 SDMC, ces savoirs, savoir-faire et savoir-être sont approfondis et on insistera en particulier sur le développement de compétences d’analyse de discours dans des situations de migration et d’inégalité sociale, d’une part, et dans des situations d’enseignement et d’apprentissage, d’autre part.

Savoir-faire

  • Capacité d’expertise dans l’analyse des productions langagières, quel que soit le secteur envisagé (média, publicité, politique, etc.).
  • Capacité d’expertise dans l’enseignement (discours institutionnels, didactiques, mise en évidence des compétences des élèves aux différents stades d’acquisition de la langue, repérage des difficultés, propositions de « remédiation » et d’élaboration de nouveaux matériels pédagogiques, exercices, manuels, production de logiciels) 

Responsable(s)

Canut Cécile

Responsable de spécialité

Email : cecile.canut @ parisdescartes.fr

Von Munchow Patricia

Responsable de mention

Email : pvmunchow @ noos.fr

Et après

Insertion professionnelle

Ce Master vise donc à former des chercheurs en sciences du langage, des linguistes, des experts ou consultants dans le domaine de la politique linguistique, des enseignants en FLM/FLS/FLE, des interprètes médiateurs, des orthophonistes…

 Secteurs :

  • Recherche (CNRS, IRD, …)
  • Enseignement du français langue maternelle, langue seconde ou langue étrangère
  • Expert en matière de politique linguistique
  • Ingénierie linguistique
  • Conseil en communication
  • Concepteurs d’outils pédagogiques (grammaires, dictionnaires, logiciels d’enseignement, etc.)

Etablissement

Etablissement

Lieux de formation