MASTER Sciences cognitives

  • Composante:
    • Biomédicale des Saints-Pères
  • Type de diplôme: Master (LMD)
  • Domaine: Sciences, Technologies, Santé
  • Mention: SCIENCES COGNITIVES
  • Niveau d'étude visé: BAC +5
  • Durée 2 ans
  • 120 crédits ECTS
  • Formation initiale
  • Formation continue

Présentation et compétences visées

Présentation

Les sciences cognitives s'intéressent aux comme la perception, la mémoire, le raisonnement, le langage, les émotions, la motricité, la communication, etc. Elles ont pour but l'étude conjointe des propriétés formelles et algorithmiques de ces fonctions mentales, des mécanismes psychologiques qui les sous-tendent, et des mécanismes biologiques qui les rendent possibles (des gènes jusqu'aux circuits et aires dans le système nerveux).

Elles s'intéressent aussi à leurs équivalents ou précurseurs chez l'animal, à l'influence des variations culturelles sur leur fonctionnement chez l'homme, à leur développement chez le nourisson ou le jeune enfant, à leur altération dans certaines pathologies neurologiques, psychiatriques ou développementales. Elles cherchent plus généralement à saisir les rapports complexes qui se nouent entre les compétences de l’espèce et la culture au sens le plus large.

Elles s'inspirent ainsi des programmes de recherche de la , de l', de la et de la , mais aussi de concepts et théories relevant des sciences humaines et sociales - , , . L'une des hypothèses centrales en sciences cognitives est que les fonctions mentales peuvent être décrites comme des processus de . Cette hypothèse permet de déployer l'arsenal théorique de disciplines comme les mathématiques, l'informatique et la physique statistique, pour mettre au point des théories explicites et testables de ces fonctions mentales.

La recherche en sciences cognitives a pris son essor dans de nombreux pays industrialisés qui ont su y voir à la fois un champ scientifique prometteur et une source d'applications industrielles pour le futur. Ces pays se sont dotés de structures académiques adaptées aux particularités de ce nouveau champ (instituts, centres de recherche, formations doctorales). En France, le Ministère de la Recherche ainsi que plusieurs centres (CNRS, INSERM, CEA) ont continûment soutenu des programmes incitatifs dans le champ des sciences de la cognition.

Admission

Pré-requis nécessaires

Il n'y a pas de parcours spécifique préparant au Cogmaster. La formation est ouverte à des étudiants issus de formations extrêmement différentes, appartenant à des cultures scientifiques diversifiées: sciences expérimentales, sciences formelles (mathématique, logique, physique), sciences sociales, sciences de l'ingénieur, management, médecine, etc.
>> Voir les différentes rubriques sur cette même page.

Ce que nous attendons des étudiants est qu'ils manifestent , ainsi que .

Nous demandons également un -- capacités minimum qui seront testées en début de cursus (entrée en M1 ou M2) et feront éventuellement l'objet d'un cours de rattapage semestriel ou annuel pour les étudiants qui ne maîtriseraient pas ces notions

Et après

Insertion professionnelle

Recherche...

Le Master de sciences cognitives est avant tout une formation à la recherche, qui prépare à une carrière de chercheur ou d'enseignant-chercheur. Ses exigences élevées en matière d'enseignement ainsi que son ancrage dans la recherche nationale et internationale permettent aux étudiants d'avoir toutes les cartes en main pour occuper ensuite un poste universitaire. Mais le milieu est très compétitif, et l'étudiant-e devra avoir conscience non seulement que le marché du travail dans le domaine des sciences cognitives en Europe demeure peu étendu, mais aussi que l'organisation du système universitaire reste, encore à ce jour, fortement marquée par la séparation disciplinaire traditionnelle.

Le Cogmaster n'est pas encore en mesure d'accorder de financement aux étudiants désirant poursuivre leur recherche en thèse, mais l'équipe de direction se tient à la disposition des étudiants pour mes informer sur les voies existant pour obtenir de tels financements.

Dans tous les cas, compte tenu du caractère très intense du travail impliqué dans la poursuite d'un doctorat, il est déconseillé de se lancer dans une thèse en l'absence d'allocation. Il est fortement recommandé de se préoccuper très tôt du problème des allocations de thèse (vers la fin du premier semestre de M2), de surveiller les appels d'offre, de façon à ne pas manquer les dates limites qui interviennent en général dès le mois de mars.

>> Liens utiles sur les pages destinées aux étudiants de M2.

... et applications

Bien entendu, le Master de sciences cognitives ne destine pas ses étudiants uniquement à une carrière universitaire, à l'exception de toute autre. L'initiation à la recherche dans un laboratoire de pointe en sciences cognitives peut se révéler un atout majeur dans bon nombre de domaines, de la recherche appliquée dans le secteur privé (robotique, interface homme-machine, technologies d'apprentissage) à la recherche bio-médicale, l'imagerie médicale et les services de santé (rééducation). Il faut toutefois être conscient que les liens entre les sciences cognitives et leurs applications dans la recherche publique ou privée n'en sont encore qu'à leurs balbutiements en Europe. La dynamique au sein de cette discipline est cependant telle qu'une interface de cet ordre ne peut être amenée qu'à se développer.

>> Un œil sur le devenir des anciens étudiants du Cogmaster via les Archives (en cours d'élaboration).

Etablissement

Etablissement

Lieux de formation